Relations presse.

Un peu de vulgarisation et un zest d’humour avec ce blog. Je vais vous proposer ici, quelques posts pour nous accorder un tête à tête.

Une relation entre vous et moi et au cas ou vous ne l’auriez pas compris, je me présente : Marie-Laure, Attachée de presse indépendante, exigeante, compétente, souriante… j’arrête ici la liste est longue.

Je vous propose pour ce premier post un focus sur un outil de communication archi connu mais qui suscite toujours beaucoup d’interrogations : les Relations avec les Medias (Mon job autrement dit).

Au cœur de l’action : la relation avec les journalistes, à créer, enrichir et pérenniser.

Eclairage sous forme d’interview à Marion Boonaert, attachée de presse Parisienne depuis 6 ans. Transformation immédiate en journaliste avec ma super méga baguette magique….. et hop….

Pourquoi une entreprise doit elle faire des RP ?

Marion Boonaert : « Aujourd’hui, à l’ère du tout communication et de la confusion des genres, il est essentiel de crédibiliser les messages de l’entreprise. Dans la communication B to B, les Relations avec les Medias sont l’un des maillons indispensables à la notoriété et surtout, à la crédibilité d’un produit ou d’une entreprise.

Dans le développement actuel de la communication multicanale, les RP ont un rôle déterminant à jouer, celui de mettre un sujet sur la place publique, de le faire entrer dans l’actualité du client mais aussi de structurer fondamentalement le message de l’entreprise.

Ce rôle est d’autant plus important que la relation entre l’entreprise, la marque, le produit et le client (ou les autres publics) est de plus en plus complexe à pérenniser ».

Comment l’information d’une entreprise peut-elle faire la différence pour un journaliste ?

MB : « Il y a quelques années, avant l’explosion du Web et des sources d’informations en général, l’information était transmise par les services de presse. Aujourd’hui, la tendance s’est inversée, le journaliste va directement à l’information, via la multiplicité des sources qui s’offrent à lui. Il est donc important d’être repéré et identifié rapidement.

Ce qui me fait dire que, pour une entreprise, le journaliste obéit aux mêmes règles relationnelles que le client. Donc que l’entreprise doit se comporter avec lui comme avec ses clients.

Pour éviter l’encombrement des rédactions locales et régionales, nous avons par exemple conçu une newsletter trimestrielle sous forme de communiqué de presse multi marques adressé aux journalistes. Cette lettre d’informations intitulée « Top Chro’Nau » leur permet d’obtenir un maximum d’informations sur un seul support en un minimum de temps. Exploitées en brève ou dans des dossiers, les informations de Top Chro’Nau alimentent les rédactions de manière régulière et sous un angle différent du traditionnel communiqué de presse ».

Les blogs d’entreprise sont également de bonnes sources d’info pour les medias.

La relation avec un journaliste est-elle équilibrée ?

Il faut savoir qu’un journaliste n’attend par votre information. Ce n’est plus uniquement un relais de transmission de votre message mais une cible de communication et de relation à part entière.

Quel lien y a t il entre les Relations Presse et les autres outils de communication ?

MB : « Les RP ancrent l’entreprise, la marque, le produit dans l’actualité des clients. Pendant un temps, il y a une « intimité » liée à cette actualité. Le client doit jouer le jeu avec son attaché(e) de presse pour que cela fonctionne.

Les relations presse constituent un formidable accélérateur d’efficacité pour toutes les autres actions. Si une action de RP peut être menée isolément (une actualité sur les résultats de l’entreprise par exemple), on a tout intérêt à conjuguer cette action avec d’autres : e-mailing, article dans votre blog, pages spéciales sur cotre site web. D’autre part, les RP permettent de promouvoir et de donner de l’écho à un événement, qu’il soit de taille importante (cf Airbus A380) ou décalé (guérilla marketing) ».

Comment se mesure l’efficacité des RP ?

MB : « Il faut avant tout un sujet intéressant, bien l’annoncer et surtout le présenter au bon moment, et aux bonnes rédactions. Les résultats d’une campagne de relations presse se mesurent en premier lieu au « bruit » qui a été semé… un peu comme le buzz. Certaines campagnes génèrent des appels entrants et développent le trafic sur le site Web de l’entreprise.

Les indicateurs sont donc le nombre d’articles bien sûr, mais surtout ceux orientés sur le message désiré.

J’insiste : le nombre d’articles ne détermine pas à lui seul la réussite d’une campagne RP. Le fond et les titres ou des supports de presse dans lesquels ils sont parus sont aussi importants ».

Comment s’organise une opération de RP ?

MB : « Le premier point est de prévoir l’action dans le plan de communication ! Ensuite, concrètement,

– Construire un fichier presse optimal en fonction du sujet à développer en pensant à la cible finale

– Bâtir les documents. Se différencier et aller à l’essentiel avec des documents clairs et rapides à lire, les journalistes étant surchargés d’information. Une information facile à comprendre est facile à retranscrire. Le communiqué et le dossier de presse, outils indissociables, doivent être formulés différemment d’une offre promotionnelle. Nous sommes bien dans le domaine informatif.

– Valider le timing en fonction de l’actualité générale prévisible et de l’actualité de l’entreprise

– Relancer les journalistes. C’est le point le plus difficile et qui demande le plus d’énergie

– Assurer une veille permanente sur ce que disent les journalistes de vous et constituer un press book, qui pourra être exploité auprès des clients par exemple, en face à face (attention, les règles d’utilisation des articles sont très strictes)

– Les retombées presse peuvent s’étaler du lendemain de l’action à 6 mois, avec une certaine régularité.

Pourquoi faire appel aux relations Presse ?

MB : « Les relations avec les journalistes ne s’improvisent pas. Le mot « relation » prend ici tout son sens. Il ne suffit pas d’avoir une plume et de bons contacts pour réussir une opération de relations presse.

L’important est de distiller régulièrement l’information, et de sensibiliser les médias aux priorités de l’entreprise et à son actualité. Cela se travaille quotidiennement, en toute confiance, d’où l’importance d’être bien accompagné.

D’autre part, il faut être conscient que la multiplicité des outils de communication doit être canalisée. Seule un(e) attaché(e) de presse peut maîtriser cela. ».

Source puisée au hasard de mes visites sur le net.

Publicités