Point historique sur les relations presse :

Les relations presse, un sujet bien souvent sous-estimé voir même amputé et dénigré dans les stratégies de communication. Et puis, les relations presse restent un métier souvent incompris du public (ce qui en fait une pratique forte) :

Les relations presse ne sont que des relances téléphoniques. Il n’y a rien de compliqué à écrire un communiqué de presse et à relancer des journalistes, pas besoin de faire des études pour ça ! On va faire des RP comme ça on aura pleins de retombées. Les journalistes s’intéressent forcément à notre organisation !

Une stratégie de relations presse, rien de plus simple, il faudra certainement prévoir d’appeler des journalistes… Quel budget ? Hmmm, 2180 euros devrait être suffisant non ? Après tout, c’est pas cher les RP !

Les relations presse 2.0 ? Les blogueurs c’est pareil que les journalistes, un petit communiqué et ça passe, et puis si on pouvait avoir son audience à celui là aussi ! Il ne faut surtout pas créer de véritable relation de confiance !

  • Faisons un petit point historique :

Dossier Ivy Lee

Ivy Lee

Connaissez vous Ivy Lee ? Non ce n’est pas un acteur spécialiste des arts martiaux où même une variante de Jet Li, non, Ivy Lee est un précurseur et l’inventeur des relations publiques (aujourd’hui relations publics) englobant les relations presse, il travaillait à l’époque pour le Comité national démocratique.

1631

Le premier journal date de Théophraste Renaudot avec « La Gazette » le premier périodique français publié le 20 mai 1631 :

Dossier-Les-relations-presse

Certains diront que les relations presse sont apparues avec la profession de journaliste vers 1830, je ne suis pas assez calé en histoire pour vous le confirmer.

1914

C’est en 1914 que John D. Rockefeller fera appelle aux services d’Ivy Lee. À cette époque, Rockefeller fait intervenir des « briseurs de grèves » pour briser un mouvement de grévistes. Les « briseurs de grèves » ont recours à des méthodes violentes ce qui entraine une campagne virulente contre Rockefeller.

C’est à ce moment qu’Ivy Lee intervient pour changer l’image de Rockefeller, le faisant passer d’un exploiteur à un bienfaiteur. Pour se faire :

  • il crée des fondations et des œuvres de charité,
  • il encourage les universités,
  • il favorise la recherche technique.

Il utilisera la presse en complément avec des révélations sur le montant des impôts payés par les Rockefeller ainsi que le montant des salaires versés chaques mois aux ouvriers. Ivy Lee met en place une stratégie de transparence et promouvoir le rôle économique et social joué par l’entreprise. Le public est séduit, c’est une réussite.

1924

Les relations publiques ont encore du mal à se faire accepter auprès des industriels français qui n’ont pas encore recours à ces pratiques.

1956

Peu après la guerre Lucien Matrat fonde le Centre Européen des Relations Publiques (CERP) et apporte une dimension éthique à la profession.

1965

La création du code d’Athènes qui correspond au code de déontologie de la profession. Ce document est toujours d’actualité.

Depuis 1965, les relations publiques et les relations presse n’ont cessé de se développer. Ceci s’explique notamment par :

  • une certaine saturation des médias,
  • une certaine saturation du public par la publicité,
  • une demande croissante d’information par le public,
  • une uniformisation grandissante des produits,
  • le coût des médias,
  • la réduction des budgets.
Dossier-Relations-presse
  •  Qu’est-ce que les relations presse ?

Afin d’être compris par chacun, je vais définir les relations presse et leur rôle.

Les RP regroupent l’ensemble des actions effectuées à destination de la presse et des journalistes dans le but d’obtenir une couverture presse favorable à l’entreprise ou à ses produits.

Les RP ont pour objectifs de créer une relation de confiance (j’insiste sur la notion de création d’une relation de confiance, car elle ne peut se créer avec un simple coup de téléphone ou encore avec un communiqué de presse écrit sur un coin de table) entre une entreprise, une marque, une organisation et la presse afin d’assurer la bonne transmission de l’information et du message voulu vers différentes cibles.

  • Les relations presse, l’agent secret de la publicité ?

Pourquoi les relations presse sont-ils si impopulaires ? J’ai hésité à titrer cet article comme ça. La publicité (au sens : achat d’espaces médias pour y caler son affiche, son spot radio, TV etc.) est fortement médiatisée, car une campagne de publicité  c’est sexy, on vend du rêve à travers des campagnes graphiques, drôles, des spots qui font rire, c’est du visuel, c’est du concret ! Et les relations presse ? Je considère le travail des relations presse comme celui d’un agent secret, il n’est pas médiatisé comme les politiques même s’il rend un service non négligeable à son instigateur. Les relations presse bénéficient de la même base, c’est un travail qui n’est pas (ou peu) médiatisé, personne ne sait vraiment ce que sont les relations presse et c’est vrai ! Demandez à une personne qui n’a ni lien ni attirance pour le monde de la communication, à quoi correspondent les RP et tentez de lui expliquer… Voilà une chose qui n’est pas forcément facile même pour les personnes travaillant en RP, si les RP sont difficiles à expliquer il en est de même pour la compréhension du fonctionnement et de l’utilité de ce métier.

  • Du qualitatif pour les RP

Pourtant les RP ne coûtent rien comparé au retour sur investissement, qu’il soit qualitatif ou quantitatif. Preuve en est pour le qualitatif, il est très difficile pour un lecteur lambda d’assimiler des RP à de la « pub » car c’est le journaliste qui relaye le message et le journaliste bénéficie d’une légitimité et est donc crédible ! Une pub apparaît comme un acte commercial visant à vendre plus et apparaît comme tel auprès du lecteur or, les RP, elles, apparaissent comme un article, une information apportée par un journaliste considéré comme étant neutre. Les RP ne se voient pas et sont d’autant plus crédibles !

  • Du quantitatif pour les RP

Les RP ne sont pas seulement qualitatives, elles sont aussi quantitatives. Petite comparaison, si vous faites le lancement d’une marque de mode, que vous  souhaitez appraître dans le magazine « Elle », pour 26 500 euros HT (sans les réductions ) source : Offremedia), vous avez une demi page de publicité tandis que pour un investissement de 5 à 10k euros vous pouvez vous en sortir avec des parutions multi-supports allant du 8ème de page à la page entière (avec l’audience de chaque support en cumul) voire à une double page pour un ROI 5 fois supérieur à votre investissement. Bien sûr je globalise, le ROI des RP est prévisible au cas par cas, mais le fait est que les RP sont beaucoup plus rentables qu’une simple campagne de publicité et cela se voit lors des bilans de campagne !!

RP-chat
  • Je ne m’intéresse pas au physique mais que à ce tu as à l’intérieur.

C’est bien connu, dans la forme, les relations presse ne sont pas sexy mais dans le fond, SI, c’est quand même sexy ! Parce que, si une campagne RP est bien orchestrée, elle peut faire des étincelles pour un coût bien moindre qu’une campagne de publicité classique.

NON les RP ne sont pas sexy, lorsqu’on présente une recommandation RP, mise à part la maquette du visuel ou du DP, on a pas forcément des trucs sexy à montrer comme des affiches, des logos, des spots, des maquettes qui font rêver. En soi, en RP, tout ce qu’on vend c’est de la stratégie, des retombées et lorsqu’il n’y a pas de retombées, c’est de la faute de l’agence mais jamais de celle du produit. 

Pourquoi les annonceurs s’entêtent-ils à croire que les RP sont automatiques, faciles et pas chères ? Parce que, les RP correspondent à une expertise de la part de l’agence et de ceux qui pratiquent ce métier. Les RP demandent du temps, de la réflexion et de la mise en place de relation de confiance qui se gagne au goutte à goutte et se perd par litres ! Des fois, on peut se demander si les RP ne sont pas le low cost de la communication. Chers annonceurs, savez-vous qu’avec le flux d’informations en constante augmentation, il devient très difficile de faire venir des journalistes à une invitation presse alors que ces derniers peuvent traiter l’information depuis leurs bureaux ?

  • Les RP 2.0, une ouverture sur le monde des relations publics.

Le community management est-il une forme de relation presse si l’on considère l’internaute comme étant une potentielle prise de parole légitime auprès de sa communauté ? Si un internaute devient influenceur, se renseigne et argumente sa réflexion, doit-on le considérer comme un journaliste de la nouvelle ère ?

Avec l’apparition du 2.0, les frontières se floutent entre :

– Le blogueur / Influenceur : Il fait maintenant partie des stratégies de communication des marques (en partie de celles qui se veulent jeune…). Il s’entoure d’une communauté auprès de laquelle il a une légitimité et une neutralité vis à vis des marques.

– Le journaliste 2.0 : Parfois aussi blogueur mais qui intervient sur des plateformes web des supports prints (ex : grazia.fr). Il a bien une fonction journalistique puisque travaillant pour un média mais exerce uniquement sur le web.

– Le journaliste : dont la profession est le journalisme.

Rappel de ce qu’est le journalisme : Le journalisme est l’activité qui consiste à recueillir, vérifier ou commenter des faits pour les porter à l’attention du public dans les médias en respectant une même déontologie du journalisme, reposant sur la protection des sources d’information, du correspondant de guerre au journalisme d’investigation, sans oublier les autres spécialisations : dessinateur de presse, journaliste reporter d’images (JRI), photojournaliste, secrétaire de rédaction, critique musical ou éditorialiste.

Que devons-nous faire pour rendre les RP sexy et leur redonner leurs lettres de noblesse ? Envisager une campagne ? Oui, faisons campagne pour les RP : Relations presse, mon amour !

Sources :

Wikipédia Infopressecom Definitions-marketing Journal du net

Mais aussi un peu de ma propre reflexion !

Advertisements