Attaché(e) de presse : textes qui fondent notre profession et notre éthique !

Acheter un encart pub, confondre animateur tv avec un journaliste, appeler une agence de pub pour faire des RP, bref, j’avais envie de vous parler des textes qui fondent notre profession et notre éthique  !

Les textes qui fondent notre profession et notre éthique

deontologie1

Définition des professions de conseiller en relations publiques et d’attaché de presse.

Le Ministre de l’Information

Vu le décret n°62-1523 du 19 décembre 1962, modifié par le décret n°64-898 du 26 août 1964, relatif aux attributions du Ministre de l’Information,

Arrête :

Article premier – Le conseiller en relations publiques, qu’il appartienne aux cadres d’une entreprise ou qu’il soit établi à titre indépendant, a pour mission de concevoir et de proposer aux entreprises ou aux organismes qui font appel à ses services les moyens d’établir et de maintenir des relations confiantes avec le public et d’informer ceux-ci de leurs réalisations et, en général, de toutes questions intéressant leur activité. Cette mission peut également, à l’intérieur des entreprises, s’étendre à leur personnel.

Le conseiller en relations publiques met en œuvre les moyens ainsi préconisés et en contrôle les résultats. Les informations qu’il fournit doivent obligatoirement porter la mention de leur origine, être d’une stricte objectivité et se limiter à l’exposé des faits sans argumentation de propagande ou de publicité commerciale.

 

Art. 2 – L’attaché de presse exerce l’activité ci-dessus définie en se spécialisant dans l’information des organes de la presse écrite, filmée, parlée ou télévisée.

 

Art. 3 – Les activités de conseiller en relations publiques et d’attaché de presse sont incompatibles avec celles de journalistes professionnels et d’agent de publicité.

 

Art. 4 – Ces activités sont rémunérées exclusivement par les honoraires ou le traitement alloué par les personnes physique ou morale pour le compte de laquelle elles s’exercent.

 

Art. 5 – Le présent arrêté sera publié au “ Journal officiel ” de la République Française.


 

 Fait à Paris, le 23 octobre 1964

 

Alain PEYREFITTE

Advertisements