Pourquoi allons-nous tous devenir des travailleurs indépendants – Robert Reich

Aux Etats-Unis, 1/3 des travailleurs sont indépendants. Selon la dernière étude (.pdf) de MBO Partners, le nombre de travailleurs indépendants devrait dépasser celui des salariés d’ici 2020. Mais tous ne seront pas des entrepreneurs enthousiastes. Pour le spécialiste de politique publique, Robert Reich (@rbreich), si nous n’y prenons garde, l’avenir est à l’Uberisation du travail, explique-t-il sur son blog., en comparant le développement des entrepreneurs indépendants d’Uber aux salariés de GM. Si la rémunération horaire des salariés de GM et des entrepreneurs indépendants d’Uber semble assez proche, elle ne l’est plus du tout si on y soustrait leur manque de couverture sociale, les frais dont ils doivent s’acquitter. Les travailleurs d’Uber ne sont pas les seuls à être dans ce cas. C’est également celui des consultants, des pigistes et de nombre d’employés intermittents dans la construction, la restauration ou la coiffure… 

Leur point commun est d’être des entrepreneurs indépendants, un statut qui les fait qu’ils ne dépendent pas du code du travail traditionnel. Cette tendance contribue directement à la baisse des salaires, des heures irrégulières et l’insécurité de l’emploi. Ils ne sont pourtant indépendants que par ce que les entreprises qui les emploient le veulent, leur permettant d’optimiser leurs contributions sociales comme les horaires de leurs employés qui n’en sont pas. Le risque, estime Robert Reich est d’assister à une course vers le bas, invitant tous les secteurs à faire de même. Le risque est que ce nivellement par le bas accélère le fait que de moins en moins de personne ne puisse accéder à des alternatives. Et le problème est que ce système tend à contourner les lois existantes. 

Les pilotes de Fedex sont ainsi des entrepreneurs indépendants, même s’ils doivent s’équiper de camions, des uniformes, des scanners FedEx. En 2014, une cour d’appel fédérale californienne a reconnu que les pilotes de FedEx étaient bien des employés du fait du contrôle de FedEx sur la réalisation du travail. 

« Il est absurde d’attendre que les tribunaux décident de tout cela au cas par cas. Nous avons besoin de règles simples pour déterminer qui est l’employeur et qui est l’employé ». 

Et Reich de proposer une règle simple : toute personne morale qui est responsable de 80% de la rémunération de quelqu’un ou qui reçoit de ce travailleur au moins 20% de ses gains doit être considéré comme l’employeur du travailleur.  

Source : A lire ailleurs

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s