Relations publiques : des lendemains qui chantent. Les Echos.fr

Maintes fois prédite, la fin des RP (Relations avec les Publics) constitue un sujet récurrent dans un paysage médiatique en pleine mutation. Chronique d’un déclin programmé ? Rien n’est moins sûr.

 

Plus ancrées que jamais au cœur de la plupart des business, les RP semblent conserver leur position centrale, véritable clé de voûte de la diffusion de l’information. Non, les Relations publiques n’entament pas leur chant du cygne, bien au contraire : entre renouvellement intrinsèque de leurs fonctions et redéfinition de leurs frontières, leur avenir s’annonce passionnant.

 

Partager les savoirs

 

Prenez l’exemple d’un cachet effervescent plongé dans un verre d’eau. La surface du liquide s’agite instantanément, de fines bulles circulent en tous sens avant de former une alchimie homogène et efficace. L’arrivée des médias digitaux dans le monde de la communication a généré ce même type de réaction chimique dans un secteur où professionnels RP et marketing évoluaient jusqu’alors dans leurs bulles respectives, se côtoyant sans pour autant se mélanger.

 

Cette effervescence s’est désormais atténuée : la plupart des bulles ont fusionné au nom du partage des savoirs. Qu’il s’agisse de marketer un communiqué de presse grâce à une infographie ou de bâtir le message parfait pour une campagne Adwords, jamais les RP n’ont porté en elles autant de diversité. Ces compétences variées, ces collaborations et l’exploration de nouveaux territoires d’actions sont autant de facteurs propices à remodeler le genre des Relations publiques.

 

Cultiver la performance (budgétaire)

 

Nous avons plus de data média à portée de main que jamais. Qui plus est, nous la mesurons depuis suffisamment longtemps pour en tirer des modèles d’analyse pertinents et passer de la Big data à la smart data. De nos jours, les professionnels des RP ont donc la chance de bénéficier de l’expérience et des enseignements acquis autour de la compréhension et du traitement de données. Maitriser la data présente de multiples avantages. Elle est essentielle dans la connaissance de ses publics et la création de messages ciblés.

 

Elle reste tout aussi incontournable dans la mesure de la performance : grâce à l’impact data, il est possible d’effectuer un retour sur l’efficacité d’une campagne en apposant des métriques claires aux notions parfois vagues de « buzz » ou de « visibilité ». Il est également aisé de la relier à des objectifs business : les professionnels des RP ont désormais l’opportunité de mesurer leur succès de façon concrète et de s’appuyer sur des résultats tangibles pour justifier des investissements, qu’ils soient humains ou financiers.

 

Repenser contenus et relations

 

Comprendre les intentions de ses publics est devenu le Graal de toute marque en quête de visibilité et de tout moteur de recherche en quête d’efficacité. Les internautes ne raisonnent plus en termes de mots-clés lors de leurs requêtes : ils posent une question à laquelle ils attendent légitimement une réponse. Les experts des Relations publiques ont là une carte à jouer pour devenir les nouveaux spécialistes du langage SEO. Car qui de mieux placé pour créer des contenus adaptés aux attentes et aux besoins du public ?

 

Au-delà du bon mot et du juste concept, les professionnels des RP ont le pouvoir de générer un impact SEO d’envergure en usant de leurs compétences rédactionnelles pour appuyer – ou développer – du Brand content autour duquel bâtir, bien sûr, de fortes relations médias, mais aussi une expérience de marque et un engagement accru de la part des audiences. Tout comme ils ont l’expertise et les réseaux nécessaires pour mettre en place des partenariats marque-média générateurs de liens inbound de qualité et donc de réputation. Ce qui, là encore, constitue un élément-clé dans les processus d’optimisation pour les moteurs de recherche.

 

Cibler le média dans le média

 

Les professionnels des Relations publiques doivent également faire face à un challenge, et non des moindres : celui de s’adapter à la multiplication des points de contact en ciblant le média dans le média. Les déclinaisons autour d’un support sont désormais courantes et un quotidien imprimé peut par exemple s’accompagner d’un magazine hebdomadaire, d’une version online, d’une chaine d’information en continu, d’une application, de comptes sociaux… Face à cette reconfiguration des pratiques éditoriales, il est nécessaire de produire des contenus multimédias responsive, protéiformes.

 

Un communiqué de presse peut ainsi lui-même se décliner de différentes façons : du message long et argumenté au message court et incisif ; des tweets clé en main à l’infographie reprenant les idées principales d’une démonstration. Cette complémentarité est essentielle – particulièrement dans le cadre de stratégies cross-médias ! – puisqu’elle s’ajuste aux différents modes de consommation de l’information et contribue à multiplier l’audience. Le mot d’ordre est donc de cibler son interlocuteur média afin de l’accompagner dans sa créativité.

 

Que ce soit dans la création de supports de communication ou d’un brand content plus vaste, dans l’élaboration de partenariats de qualité ou dans le partage d’expertises, les professionnels des RP, en agence et en entreprise, se doivent plus que jamais de pratiquer le test and learn en cultivant audace, proximité et conversation en 1 to 1. Avec, à la clé, tout un Nouveau Monde, riche et multiple.

Sourced through Scoop.it from: m.lesechos.fr

See on Scoop.itML’PRESSE

Communiqué de presse : les règles à suivre

Dans leur livre, « Médiatiser sa boîte », aux éditions Ellipses, Valérie Bauer et Emmanuelle Souffi présentent à travers divers avis d’experts les règles à suivre pour garantir l’efficacité de son communiqué de presse.

 

Parties du constat de la problématique récurrente des jeunes entrepreneurs, mais pas seulement, en terme de communication dans la phase de démarrage de leur activité, Valérie Bauer et Emmanuelle Souffi, ont imaginé ce guide pratique de la relation de presse. En effet, les entrepreneurs qui se lancent dans leur business n’ont pas forcément les outils, ni les connaissances requis pour se faire connaître ni faire parler de leur entreprise.

 

Cet ouvrage se veut avant tout didactique avec un lexique explicatif des termes fréquemment utilisés tels que bad buzz, publirédactionnel, goodies, deadline, etc. Il explique comment entrer en contact avec les journalistes, entretenir les relations avec eux et propose plusieurs témoignages de professionnels des médias et d’entrepreneurs.

 

Pourquoi un communiqué de presse ?

 

L’objectif du communiqué de presse ou CP est de faire parler de sa société, de ses produits ou services au grand public. Plusieurs règles de base doivent cependant être respectées afin d’assurer son efficacité et sa large diffusion. A quel moment y avoir recours ?Le communiqué de presse n’est pas une publicité. Ecrit sur un ton journalistique, neutre, il se présente sur une page, voire 2 au maximum s’il y a des illustrations ou des encadrés.

Le CP est utilisé dans le cadre de la communication d’une organisation pour informer d’un fait nouveau ou marquant, lors du lancement d’une technologie, d’un produit ou service, d’une levée de fonds, etc. Il est important de bien mesurer l’importance et l’impact du message que l’on souhaite diffuser avant de le faire, car en publiant à tout-va des informations qui n’ont pas vraiment d’intérêt, on risque de se mettre à dos les journalistes et perdre leur confiance.

 

Le message principal à transmettre et à faire relayer doit servir de fil conducteur lors de la rédaction du communiqué de presse. Il est donc important lors de la définition de l’angle rédactionnel, de garder à l’esprit que le thème doit à la fois intéresser votre public cible, mais aussi et surtout les médias qui ont besoin de sujets destinés à leur propre audience.

 

Trois notions sont ainsi à la base de la rédaction d’un CP : l’actualité à communiquer, le message par lequel elle sera transmise et l’angle rédactionnel par lequel elle sera présentée.

 

Comment présenter un communiqué de presse ?

 

Dans sa forme, le communiqué de presse doit contenir un certain nombre d’informations à renseigner obligatoirement, à savoir :

  • L’intitulé « Communiqué de presse ».
  • La date de diffusion du CP.

  • Le logo de la société.

  • Les informations sur l’entreprise, présentées la plupart du temps sous forme d’encart (appelé boiler plate ou pavé institutionnel) en fin du message et portant la mention « A propos de + le nom de la société ». On y inclut généralement les coordonnées du contact au sein de l’entreprise, l’adresse et les horaires d’ouverture (notamment pour les commerces). C’est l’emplacement réservé pour la présentation des activités de la société avec ses chiffres clés, son histoire. Il ne faut pas oublier le lien vers le ou les site(s) de l’organisation.

  • Pour les entreprises en plein lancement, le « boiler plate » n’est toutefois pas obligatoire.

  • Un titre accrocheur permettant à la première lecture de cerner le sujet abordé.

  • Un sous-titre si besoin en complément du titre.

  • Facultativement, des intertitres, permettant de suivre une ligne directrice tout au long du communiqué.

  • Un chapeau, qui résume en quelques lignes le contenu du CP.

  • Un ou plusieurs visuels illustrant les informations données.

 

Le communiqué de presse doit être rédigé à la 3ème personne. On peut éventuellement accompagner le CP d’une fiche technique en annexe pour la présentation d’un nouveau produit ou service. Il est important que le document soit aéré et agréable à lire.

 

Que doit contenir un CP ?

 

Au-delà de la forme, le communiqué de presse se doit surtout d’être accrocheur et original sur le fond. Dès l’entame, il doit informer du sujet principal et doit permettre de répondre aux 5 questions fondamentales suivantes : Qui ? Quoi ? Pourquoi ? Où ? Quand ?

 

Michelle Fayet et Jean-Denis Commeignes proposent de compléter ces 5 fondamentaux par 3 autres problématiques :

  • Combien ? Pour présenter des données chiffrées que les journalistes affectionnent particulièrement.
  • Comment ? Pour exposer le fonctionnement.

  • Conséquences ? Pour aborder les résultats obtenus.

  •  

    Les bénéfices que peuvent tirer les consommateurs intéressent particulièrement les journalistes. En effet, c’est ce qui va leur apporter de la matière à l’article. Plus cette partie sera détaillée, explicite et compréhensible au plus grand nombre, plus le CP intéressera les journalistes. Ils sont toujours à la recherche de la plus-value qu’apportera votre nouveau produit/service, actualité, à son lectorat et a posteriori à votre audience cible.

     

    L’important dans un communiqué de presse n’est pas de tout dire, mais de parler de l’essentiel en partant du plus au moins important. Illustrez vos propos par des données d’étude, des statistiques en veillant bien à mentionner vos sources. Se référer à un contexte social, économique en particulier peut aussi apporter un plus, car cela permet plus facilement aux journalistes de lier l’actualité de votre entreprise à un phénomène de société actuel.

     

    Vous avez créé votre entreprise et souhaitez en parler ?

     

    Le communiqué de presse pour le lancement d’une nouvelle société doit bien évidemment la présenter, mais aussi faire connaître son fondateur. Il ne faut pas hésiter à parler de votre parcours universitaire et professionnel, de vos motivations, de vos perspectives d’avenir. Il faut aussi mettre en avant vos spécificités :

    • L’idée de votre entreprise vous est venue dès vos premières années d’études.
  • Vous avez décidé de vous lancer avant même la fin de vos études.

  • Vous vous êtes associés à votre ami d’enfance.

  •  

    Evitez de diffuser votre CP au tout début de votre lancement. Vous aurez sans doute peu de temps pour répondre aux nombreuses sollicitations qui en découleront. Le risque est aussi d’attirer l’attention des concurrents, surtout si vous n’avez pas encore fini les démarches liées à la protection de la propriété intellectuelle.

     

    Au contraire, si votre but est d’attirer de potentiels investisseurs, cela peut être intéressant. Néanmoins, il faudra en dévoiler assez pour susciter la curiosité, mais pas trop pour ne pas divulguer toute votre stratégie prématurément.

    Sourced through Scoop.it from: www.hicetnunc-rp.com

    See on Scoop.itML’PRESSE